#AFFCameroon 8e Cohorte :Renforcer les compétences des salles de rédaction et des plateformes de Réseaux Sociaux

Trente-et-un boursiers nouvellement sélectionnés se lancent dans une formation pratique de trois mois sur la vérification de l’information, les outils de recherche avancés et les programmes d’éducation aux médias.

Au Cameroun, la vérification des informations en ligne devient de plus en plus cruciale. Cette croissance est due à la nécessité d’atténuer l’augmentation des fausses nouvelles en ligne, un sujet qui n’est pas assez couvert par les médias traditionnels. À ce jour, les fake news et les discours de haine en ligne et même dans les médias traditionnels, prennent la forme de nouvelles liées aux contextes dans lesquels opèrent ces créateurs de contenus. Malgré les efforts des acteurs, le phénomène prend des proportions inquiétantes, avec en toile de fond des attaques tribalistes et des abus hors ligne.

#defyhatenow Cameroun gère depuis trois ans, le programme dénommé la Bourse pour la vérification des faits en Afrique – #AFFCameroon, qui vise à doter les professionnels des compétences en matière de vérification des faits pour reconnaître la désinformation, la désinformation et la malinformation en ligne. À ce jour, huit cohortes d’environ 146 professionnels des régions du Centre, du Littoral, du Sud-Ouest, du Nord-Ouest, de l’Adamaoua, du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Ouest du Cameroun ont directement bénéficié de la bourse. L’objectif est de créer une masse critique de vérificateurs de faits, de défenseurs du droit à l’information, du discours de haine en ligne et hors ligne, et de défenseurs des droits numériques.

La Bourse pour la vérification des faits en Afrique – #AFFCameroon est conçu pour suivre et cartographier les tendances virales sur les médias sociaux liées aux défis actuels des “fake news” au Cameroun. À travers ses différentes cohortes, #AFFCameroon vise à améliorer les compétences des professionnels expérimentés pour contribuer efficacement à la construction de la paix et à la cohésion sociale en luttant contre la désinformation et les discours de haine. Il vise également à sélectionner les futurs formateurs à travers ses différentes cohortes, mettant ainsi sur le terrain des professionnels aguerris dotés des compétences nécessaires. Grâce à un modèle d’apprentissage hybride qui utilise des webinaires, des leçons pratiques, l’apprentissage entre pairs et le travail sur le terrain, les boursiers auront accès à un riche ensemble d’outils et de ressources en ligne ainsi qu’à un réseau d’experts et de professionnels du monde entier qui les guideront et les encadreront tout au long de cette période de formation.

Découvrez les Boursier de la 8e Cohorte de la Bourse de vérification des faits en Afrique – #AFFCameroon

La 8e cohorte a commencé ses activités de vérification des faits entre le 15 et le 17 juin 2023 avec une formation en présentiel regroupant 31 boursiers, pour une durée de mois allant de juin – juillet – août, au cours de laquelle ils seront appelés à s’immerger dans les méthodes et techniques de vérification des faits, la collecte et l’analyse de données en ligne, l’engagement communautaire et la sensibilisation contre la désinformation et le discours de haine. Le travail des boursiers sera suivi et publié sur notre plateforme dédiée www.237check.org.

Découvrez ICI les visages et les biographies de nos nouveaux boursiers #AFFCameroon Cohorte 8. Sélectionnés parmi plus de 350 profils en réponse à notre appel à candidatures en ligne, ces nouveaux boursiers sont des professionnels des médias, des blogueurs, des créateurs de contenu, des influenceurs et des leaders associatifs qui ont démontré leur engagement en ligne et hors ligne pour la paix, la cohésion sociale et le développement au Cameroun et en Afrique avec des ensembles de compétences distincts dans des domaines variés. Sélectionnés dans différentes régions du Cameroun sur la base de la connaissance des réalités sociopolitiques et économiques quotidiennes, en particulier dans les régions touchées par le conflit. Ils seront formés par des experts renommés aux méthodes et techniques de vérification des faits, de lutte contre les discours de haine en ligne et de cybersécurité.

Fédérer une masse de factcheckers : Un exercice continu pour la construction de la paix

La vérification des faits est devenue de plus en plus importante en raison de la vitesse à laquelle l’information et la désinformation peuvent se propager dans l’écosystème médiatique moderne. Les chercheurs ont étudié la manière dont la vérification des faits peut être automatisée, en utilisant des techniques basées sur le traitement du langage naturel, l’apprentissage automatique, la représentation des connaissances et les bases de données afin de prédire automatiquement la véracité des affirmations pour un espace en ligne responsable.

Au cours de cette période, les boursiers auront également la possibilité d’être suivis et encadrés par d’anciens boursiers qui se sont distingués dans le cadre du programme. Cela leur permettra d’acquérir une expérience pratique dans la production de rapports sur la santé des médias sociaux (Social Media Health Reports – SMHR) et d’articles de vérification des faits. Au cours de ces trois mois, ils ont également été mandatés pour animer le discours public en changeant les perspectives dans leurs communautés respectives et leurs espaces de travail en éduquant les masses sur les dangers des discours de haine ; les moyens de contrer la prolifération des fausses informations et de la désinformation par le biais d’outils de vérification de base.

#defyhatenow #AFFCameroon #UnCamerounSansHaine #ThinkB4UClick #Factchecking

share post on social media...

Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
Email
WhatsApp

continue reading...